Offices & Agenda


CÉLÉBRATIONS : 

∞  ∞  ∞  ∞  ∞  ∞  ∞  ∞  ∞  ∞  ∞  ∞  ∞  ∞

« Tout être vivant verra le salut de Dieu » 
(Luc 3, 1-6)

∞  ∞  ∞  ∞  ∞  ∞  ∞  ∞  ∞  ∞  ∞  ∞  ∞  ∞


  • Mercredi 5 décembre : 
Valensole :17h00 :Adoration à la grande église. 18h00 :  Messe votive à l’Esprit Saint
Gréoux les Bains :18h00 :Messe votive à l’Esprit Saint (chap. St Sébastien)
Vinon sur Verdon :20h00 :Réunion de prière des cellules paroissiales d’évangélisation (06.71.33.52.58) Pas de messe.
  • Jeudi 6 décembre : S. Nicolas, évêque
Saint Pierre (com. De st Julien) :10h30 :Messe à la maison de retraite 
Gréoux les bains :9h00 à 18h00 : Adoration du Saint Sacrement. 18h00 : Messe. 
  • Vendredi 7 décembre : S. Ambroise, évêque et docteur de l’Église (Mémoire).
Vinon sur Verdon :09h30 :Messe au Sacré Cœur de Jésus à suivie de l’Adoration du St Sacrement jusqu’à  17 h 00. Le prêtre est disponible après la messe pour les confessions.
Gréoux les Bains :18h00 : Messe au Sacré Cœur de (chap. St Sébastien)
Valensole :18h00 Messe au Sacré Cœur à la grande Eglise. 
Samedi 8 décembre : IMMACULÉE CONCEPTION DE LA VIERGE MARIE (SOLENNITÉ)
Gréoux-les-Bains :17h00 :Procession depuis la chapelle St Sebastien jusqu’à l’Eglise de ND des Ormeaux suivie de vêpres de l’Immaculée Conception. 18h00 :Messe uniquede l'Immaculée a l’église de ND des Ormeaux.
Pas de messe anticipée à Saint Pierre



Dimanche 9 décembre : 2DIMANCHE DE L’AVENT. 

Messe de Familles dans notre secteur

Ginasservis :  09h30 :Fête patronal de Saint Damase. 
Valensole :09h30 :Messe.
Vinon sur Verdon :11h00 : Messe pour l’âme de Georgette VENOVRE.
Gréoux les bains :11h00 : Messe.
  • Lundi 10 décembre
Pas de messe dans le secteur paroissial
  • Mardi 11 décembre : S. Damase 1er, pape
Vinon sur Verdon : 15h00 : Réunion de prière des cellules paroissiales d’évangélisation (06.71.33.52.58) Pas de Messe.
Valensole :16h30 :Messe à la maison de retraite (réservée aux résidents).
Gréoux les Bains : 18h00 : Messe à Gréoux-les-Bains. (chap. St Sébastien).20 h à 21h30 :Réunion de prière/ Spiritualité des enfants de la Mère de Dieu à la maison St Pierre. Ouvert à tous.
  • Mercredi 12 décembre : Notre-Dame de Guadalupe
Valensole :17h00 :Adoration à la grande église. 18h00 :  Messe à Notre-Dame de Guadalupe
Gréoux les Bains :18h00 : Messe à Notre-Dame de Guadalupe (chap. St Sébastien)
Vinon sur Verdon :18h30 :Messeà Notre-Dame de Guadalupe pour famille LANDRAIN Antoine   20h00 :Réunion de prière des cellules paroissiales d’évangélisation (06.71.33.52.58) 
  • Jeudi 13 décembre : Ste Lucie, vierge et martyre (Mémoire)
Gréoux les bains :9h00 à 18h00 : Adoration du Saint Sacrement. 18h00 : Messe. 
  • Vendredi 14 décembre : S. Jean de la Croix, prêtre et docteur de l’Église (Mémoire)
Vinon sur Verdon :09h30 :Messe suivie de l’Adoration du St Sacrement jusqu’à   17 h 00. Le prêtre est disponible après la messe pour les confessions.
Gréoux les Bains :18h00 :Messe (chap. St Sébastien) 19h00 : aumôneries du secteur paroissial
  • Samedi 15 décembre : 
Gréoux-les-Bains :09h30Rassemblement des enfants à salle Paroissiale Saint Pierre.
Saint Pierre :17h30 Messe anticipée 
  • Dimanche 16 décembre : 3DIMANCHE DE L’AVENT. 
Messe pour les malades de notre secteur
Ginasservis : 09h30 :Messe. 
Valensole :09h30 :Messe.
Vinon sur Verdon :11h00 : Messe 
Gréoux les bains : 11h00 : Messe pour l’âme Rosina BONVISSUTO et de la famille BONVISSUTO

∞  ∞  ∞  ∞  ∞  ∞  ∞  ∞  ∞  ∞  ∞  ∞  ∞  ∞

D A T E S   A   R E T E N I R


 Préparez le temps de l’Avent !

Lorsque que tombe l’hiver et que les jours se font courts, le temps de l’Avent apporte cette sereine et discrète lumière qui déjà annonce la joie de Noël. La coutume veut que nous dressions une « couronne de l’Avent » – quatre cierges sur un cercle de rameaux verts – qui est une belle évocation de ce mystère de l’Avent.

Des rameaux verts : Ils indiquent le renouveau attendu de l’Enfant de la crèche.

La flamme des bougies :c’est le signe de l’espérance mais aussi la lumière des prophéties qui, au long de l’histoire, illuminèrent la nuit du peuple de Dieu dans l’attente de la « Lumière véritable » (Jean 1, 9). 

  Premier Dimanche: la  1ère bougie symbolise le pardon à Adam et Eve.
 Deuxième Dimanche: la 2ème bougie symbolise la foi des Patriarches, en la Terre Promise.
  Troisième Dimanche:la 3ème bougie symbolise la joie de David, célébrant l’Alliance avec Dieu.
 Quatrième Dimanche: la 4ème bougie symbolise l’enseignement des Prophètes, annonçant un règne de paix et de justice. 

« Le peuple qui marchait dans les ténèbres a vu se lever une grande lumière ; et sur les habitants du pays de l’ombre, une lumière a resplendi. » (Isaïe 9,1)

∞  ∞  ∞  ∞  ∞  ∞  ∞  ∞  ∞  ∞  ∞  ∞  ∞  ∞

VISITER LES MALADES ET LES PRISONNIERS “EST UNE INVITATION AU PARTAGE

La vie de Jésus, en particulier au cours des trois années de son ministère public, a été une rencontre incessante avec les personnes. Parmi celles-ci, les malades ont occupé une place particulière. Combien de pages de l’ Évangile ont rapporté ces rencontres! Le paralytique, l’aveugle, le lépreux, le possédé par le démon, l’épileptique, et d’innombrables malades de tout type... Jésus s’est fait proche de chacun d’eux et les a guéris par sa présence et la puissance de sa force réparatrice. C’est pourquoi ne peut manquer, parmi les œuvres de miséricorde, celle de visiter et d’assister les personnes malades.

Nous pouvons également y associer celle d’être proche des personnes qui sont en prison. En effet, tant les malades que les détenus vivent une condition qui limite leur liberté. Et c’est précisément quand nous ne l’avons pas que nous nous rendons compte de combien elle est précieuse! Jésus nous a donné la possibilité d’être libres en dépit des limites de la maladie et des restrictions. Il nous offre la liberté qui provient de la rencontre avec Lui et du sens nouveau que cette rencontre apporte à notre condition personnelle.

Avec ces œuvres de miséricorde, le Seigneur nous invite à un geste de grande humanité : le partage. Rappelons-nous de ce terme : le partage. Souvent, celui qui est malade se sent seul. Nous ne pouvons nier que, surtout de nos jours, c’est précisément dans la maladie que l’on fait l’expérience la plus profonde de la solitude qui traverse une grande partie de la vie. Une visite peut faire sentir la personne malade moins seule, et un peu de compagnie est un excellent remède! Un sourire, une caresse, une poignée de main sont des gestes simples, mais tellement importants pour ceux qui sentent qu’ils sont abandonnés à eux- mêmes. Combien de personnes se consacrent à visiter les malades dans les hôpitaux ou dans leurs maisons! C’est une œuvre de bénévolat inestimable. Lorsqu’elle est accomplie au nom du Seigneur, elle devient alors également une expression éloquente et efficace de miséricorde. Ne laissons pas seules les personnes malades! N’empêchons pas qu’elles trouvent un soulagement, et que nous soyons enrichis par la proximité de celui qui souffre. Les hôpitaux sont de véritables « cathédrales de la douleur », où se rend toutefois évidente également la force de la charité qui soutient et éprouve de la compassion.

De la même façon, je pense à ceux qui sont enfermés en prison. Jésus ne les a pas non plus oubliés. En plaçant la visite aux détenus parmi les œuvres de miséricorde, il a voulu nous inviter, avant tout, à ne nous faire juges de personne. Certes, si quelqu’un est en prison, c’est parce qu’il a commis une faute, il n’a pas respecté la loi et la coexistence civile. En prison, il purge donc sa peine. Mais quoi qu’un détenu puisse avoir fait, il reste toujours aimé par Dieu. Qui peut entrer au plus profond de sa conscience pour comprendre ce qu’il éprouve? Qui peut en comprendre la douleur et le remord? Il est trop facile de se laver les mains en affirmant qu’il a commis une faute. Au contraire, un chrétien est appelé à le prendre en charge, afin que celui qui commet une faute comprenne le mal commis et se reprenne. Le manque de liberté est sans aucun doute l’une des plus grandes privations pour l’être humain. Si l’on y ajoute la dégradation en raison des conditions souvent inhumaines dans lesquelles ces personnes vivent, alors c’est véritablement dans ce cas qu’un chrétien se sent interpellé à faire tout le possible pour lui restituer la dignité.

Visiter les personnes en prison est une œuvre de miséricorde qui assume aujourd’hui avant tout une valeur particulière en raison des diverses formes de justicialisme auxquelles nous sommes soumis. Que personne ne pointe donc du doigt contre quelqu’un. Au contraire, devenons tous des instruments de miséricorde, ayant des attitudes de partage et de respect. Je pense souvent aux détenus... j’y pense souvent, je les porte dans mon cœur. Je me demande ce qui les a conduits à commettre un crime et comment ils ont pu céder aux diverses formes de mal. Pourtant, à côté de ces pensées, je sens qu’ils ont tous besoin de proximité et de tendresse, parce que la miséricorde de Dieu accomplit des prodiges. Combien de larmes ai-je vu couler sur les joues de détenus qui n’avaient sans doute jamais pleuré de leur vie  ; et cela uniquement parce qu’ils se sont sentis accueillis et aimés.

Et n’oublions pas que Jésus et les apôtres ont eux aussi fait l’expérience de la prison. Dans les récits de la Passion, nous connaissons les souffrances auxquelles le Seigneur a été soumis : capturé, traîné comme un malfaiteur, tourné en dérision, fouetté, couronné d’épines... Lui, le seul Innocent! Et saint Pierre et saint André ont également été en prison (cf. Ac 12, 5  ; Ph 1, 12-17). Dimanche dernier — qui a été le dimanche du jubilé des détenus — un groupe de détenus de Padoue est venu me rendre visite dans l’après-midi. Je leur ai demandé ce qu’ils allaient faire le lendemain, avant de rentrer à Padoue. Ils m’ont dit : « Nous irons à la prison de Mamertino pour partager l’expérience de saint Paul ». C’est beau  ; entendre cela m’a fait du bien. Ces détenus voulaient aller visiter Paul prisonnier. C’est une belle chose, cela m’a fait du bien. Et là aussi, en prison, ils ont prié et évangélisé. La page des Actes des apôtres qui rapporte la détention de Paul est émouvante : il se sentait seul et voulait qu’un de ses amis aille lui rendre visite (cf. 2 Tm 4, 9-15). Il se sentait seul parce que la grande majorité l’avait laissé seul... le grand Paul.

Ces œuvres de miséricorde, comme on le voit, sont anciennes, et pourtant toujours actuelles. Jésus a laissé ce qu’il faisait pour aller rendre visite à la belle-mère de Pierre ; une œuvre ancienne de charité. Jésus l’a faite. Ne tombons pas dans l’indifférence, mais devenons des instruments de la miséricorde de Dieu. Nous pouvons tous être des instruments de la miséricorde de Dieu et cela nous fera plus de bien à nous qu’aux autres parce que la miséricorde passe à travers un geste, un mot, une visite et cette miséricorde est un acte pour restituer la joie et la dignité à ceux qui les ont perdues.
∞  ∞  ∞  ∞  ∞  ∞  ∞  ∞  ∞  ∞  ∞  ∞  ∞  ∞





Commentaires

  1. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  2. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  3. POUR CLARIFIER:
    • Aujourd'hui 12 sept 2017, la messe aura lieu à l'église de Vinon.

    • Demain, mercredi 13 sept 2017, la messe prévue à 18h30 au Presbytère de Vinon, est annulé à cause de l’absence du Père Juan Carlos.

    Nous vous remercions d'abord de votre compréhension !

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

HORAIRES DES MESSES LE DIMANCHE

HORAIRES DES MESSES EN SEMAINE