samedi 20 février 2016

PAROISSES - INFOS  


Samedi 9 avril, Journée diocésaine des Familles à Forcalquier à partir de 10h30
avec Mgr Nault
Enseignements, partage, prière pour les familles, messe, détente...
et même une fiesta des familles le soir, avec barbecue et musique ! 
Garderie ***ateliers enfants***propositions ados.
 Seul ou en famille, cette journée est pour tous !
organisation : Pastorale de la famille du mariage et de la vie du diocèse de Digne
RESERVEZ LA  DATE. + D'INFOS BIENTÔT !

28 MARS PELERINAGE A PELERINAGE NOTRE DAME DES ŒUFS

16 h 00 Pèlerinage à Notre Dame des œufs
Suivi de la Messe. Après repas tiré du sac maison Saint Pierre


LE SECTEUR PAROISSIAL INTERDIOCÉSAIN LAVANDE - VAR – VERDON     

                           
et les Communautés de L’Immaculée Conception - Filles de la Mère de Dieu

vous souhaitent 

Joyeuses pâques



Le triduum Pascal

Ce temps est rythmé par 3 liturgies importantes qui suivent les derniers jours de la vie terrestre de Jésus :

Le Jeudi saint inaugure le triduum pascal. Ce dernier commence par la messe du soir du Jeudi saint faite en mémoire de la Cène au cours de laquelle Jésus institua l’Eucharistie (la messe). On lit le récit de la Pâque juive avec l’agneau pascal (Exode 12,1-14), puis le texte de St Paul sur le repas du Seigneur (1 Cor. 11,23-26) et l’Évangile du lavement des pieds (Jean 13,1-15) Pendant cette lecture, le célébrant lave souvent devant l’autel les pieds de quelques fidèles. Après la célébration, l’Eucharistie est transportée solennellement en un lieu que l’on nomme "reposoir" où l’on peut se recueillir en méditant l’agonie de Jésus à Gethsémani et son appel "veillez et priez".

Le Vendredi saint, on célèbre la passion et la mort de Jésus sur la croix spécialement lors de l’office de la fin de l’après-midi et du chemin de croix à trois heures.

Le Samedi saint est un jour de silence et d’attente. La célébration de la résurrection commence le samedi soir à la Veillée Pascale.

Etymologiquement, « Pâques » signifie « passage » : par ce passage de la mort à la Vie, le Christ a sauvé l’Homme du péché et l’a appelé à la vie éternelle. La Résurrection du Christ est l’accomplissement des promesses faites par Dieu à son peuple. C’est pourquoi la fête de Pâques est le sommet du calendrier liturgique chrétien. Ce jour-là est marqué dans les églises par la couleur blanche ou dorée, symbole de joie.

Des actes de miséricorde pour le Carême :


Jeûne  -  Conversion  -  Prière  -  Aumône








Pâques et la Semaine Sainte

Pâques est le cœur même de la foi chrétienne. C’est pourquoi les chrétiens se préparent à la fête de Pâques depuis le début du Carême, et en particulier tout au long de la Semaine Sainte.

La Semaine Sainte commence le dimanche des Rameaux (célébration de l’entrée solennelle du Christ à Jérusalem), inclut le jeudi Saint (célébration de l’institution de l’Eucharistie et du Sacerdoce par le Christ) et le vendredi Saint (célébration de la Passion du Christ et de sa mort sur la croix). Elle s’achève avec la veillée pascale, pendant la nuit du samedi Saint au dimanche de Pâques (résurrection du Christ).
  
Parmi les célébrations jalonnant cette montée vers Pâques – messe du dimanche des Rameauxmesse chrismalemesse de la Cène du Seigneur, office de la Passion, Vigile pascale et messe de Pâques – l’une d’entre elles tient une place particulière : la Vigile pascale. La Vigile pascale rassemble, par ses rites, tous les éléments du message de Pâques. Les baptêmes d’adultes et de jeunes, qui seront célébrés cette nuit-là, rejaillissent sur toute la communauté et rappellent à chacun les promesses de son baptême.

PELERINAGE  A ST JOSEPH - COTIGNAC LE 19 MARS
          10 h 30 : MESSE AU BESSILLON - présidée par Mgr Dominique REY
          15 h 00 : PROCESSION  à ND DE GRACES (PORTE SAINTE) suivie de :
          15 h 30 : CONFERENCE
          17 h 30 : VEPRES
          18 h 00 : ADORATION
          20 h 30 : VEILLEE "Plongeons au cœur de la Miséricorde de Dieu"
Possibilité de repas chaud à ND de grâces réservation au 04.84.04.65.28 ou pique-nique

Week-end Jeunesse
      Les 19 et 20 mars (Rameaux) à Saint-Vincent-les-Forts
De la 6ème à la Terminale et les participants des JMJ en Pologne
Renseignements : Elisabeth Savoie : 06 76 46 85 55

L'AUMONE

"Que chacun donne comme il a décidé dans son cœur, sans regret et sans contrainte, car Dieu aime celui qui donne joyeusement." (2 Corinthiens 9,7)
"L'aumône faite aux pauvres est un témoignage de charité fraternelle : elle est aussi une pratique de justice qui plait à Dieu." (Catéchisme de l'Eglise Catholique 2462)
"L'Evangile met en lumière un aspect caractéristique de l'aumône chrétienne : elle doit demeurer cachée. "Que ta main gauche ne sache pas ce que fait ta droite", dit Jésus, "afin que ton aumône se fasse en secret" (Mt 6, 3-4). Et juste avant, il avait dit qu'il ne faut pas se vanter de ses bonnes actions, pour ne pas risquer d'être privé de la récompense céleste (cf. Mt 6, 1-2). La préoccupation du disciple est de tout faire pour la plus grande gloire de Dieu. Jésus avertit : "Que votre lumière luise ainsi devant les hommes, afin qu'ils voient vos bonnes œuvres et qu'ils glorifient votre Père qui est dans les cieux" (Mt 5, 16). Ainsi, tout doit être accompli pour la gloire de Dieu et non pour la nôtre. Ayez-en conscience, chers frères et sœurs, en accomplissant chaque geste d'assistance au prochain, tout en évitant de le transformer en un moyen de se mettre en évidence. Si, en faisant une bonne action, nous ne recherchons pas la gloire de Dieu et le vrai bien de nos frères, mais nous attendons plutôt en retour un avantage personnel ou simplement des louanges, nous nous situons dès lors en dehors de l'esprit évangélique. Dans la société moderne de l'image, il importe de rester attentif, car cette tentation est récurrente. L'aumône évangélique n'est pas simple philanthropie : elle est plutôt une expression concrète de la charité, vertu théologale qui exige la conversion intérieure à l'amour de Dieu est des frères, à l'imitation de Jésus-Christ, qui, en mourant sur la Croix, se donna tout entier pour nous. Comment ne pas rendre grâce à Dieu pour les innombrables personnes qui, dans le silence, loin des projecteurs de la société médiatique, accomplissent dans cet esprit des actions généreuses de soutien aux personnes en difficulté ? Il ne sert pas à grand chose que de donner ses biens aux autres si, à cause de cela, le cœur se gonfle de vaine gloire : voilà pourquoi celui qui sait que Dieu "voit dans le secret" et dans le secret le récompensera, ne cherche pas de reconnaissance humaine pour les œuvres de miséricorde qu'il accomplit." Messages pour le carême, Benoit XVI


Qu’est-ce que la prière ?
Pour moi, la prière c’est un élan du cœur, c’est un simple regard jeté vers le ciel, c’est un cri de reconnaissance et d’amour au sein de l’épreuve comme au sein de la joie (Ste. Thérèse de l’Enfant-Jésus, ms. autob. C 25r).
Prier, c’est s’offrir à Dieu 
L’Homme n’est pas seul dans sa prière : Il est en présence de Dieu. Et pour retrouver sa Présence dans nos vies, rien de mieux que de s’offrir à Lui. On peut tout simplement offrir sa journée à Dieu au réveil et lui rendre grâce au coucher du soleil.
Prier, c’est rencontrer Dieu
La prière est impossible seul. La prière est un dialogue à deux avec Dieu.
Cette rencontre avec Dieu peut se faire par sa Parole. Est-ce que vous avez l’habitude de lire régulièrement l’Evangile et de le méditer ? Relire l’Evangile, c’est retrouver le Christ, lui poser nos questions et écouter ses réponses comme ses disciples. Alors pourquoi pas recommencer à lire l’Evangile au quotidien ?
Enfin, on rencontre Dieu dans la prière de l’Eglise. Le Christ l’a dit dans l’Evangile, “quand deux ou trois de vous sont réunis en mon nom, Je suis là, au milieu de vous.” (Matthieu 18, 15-20). Si prier dans son coin est difficile, pourquoi ne pas rejoindre un groupe de prière ? Le sommet de la prière de l’Eglise est l’Eucharistie ou le Christ se fait présent dans le Pain, livré pour nous. Dans l’adoration de l’Eucharistie, le chrétien trouve sa plus belle prière. Alors pourquoi ne pas décider de retourner à la messe plus souvent ?     



DENIER DU CULTE 2016 : C’EST VITAL !

Les prêtres sont à votre service tout au long de l’année. Ils vivent seulement de votre don. L’Eglise, corps de Christ, vit par les membres, elle ne reçoit aucune subvention. Vous êtes responsable de la vie et de l’avenir de l’Eglise. Pour qu’elle poursuive sa mission, merci de donner de tout votre cœur. Les enveloppes seront distribuées entre le 20 février et le 20 mars. Votre don est à retourner au diocèse au moyen de l’enveloppe prévue à cet effet ou par un don en ligne. 
UN GRAND MERCI A TOUS

Le Jeûne :

QUELLES SONT LES OBLIGATIONS D'UN CATHOLIQUE PENDANT LE CARÊME ?
Il doit accomplir le précepte du jeûne le mercredi des Cendres et le Vendredi Saint et celui de l'abstinence chaque vendredi, ainsi que la confession et la communion.
EN QUOI CONSISTE LE JEÛNE ?
Le jeûne consiste à faire un seul repas pendant la journée, avec une alimentation frugale le matin et le soir. On ne doit rien manger entre les repas, sauf cas de maladie.
QUI EST OBLIGE AU JEÛNE ?
La loi du jeûne oblige tous ceux qui sont majeurs, jusqu'à l'âge de 59 ans. (cf. CIC, n° 1252)
QU'EST-CE QUE L'ABSTINENCE ?
L'abstinence est le fait de se priver de viande (rouge, blanche ou dérivée).
QUI EST OBLIGE A L'ABSTINENCE ?
La loi de l'abstinence oblige tous ceux qui ont accompli 14 ans (CIC, n° 1252).
PEUT-ON CHANGER LA PRATIQUE DU JEÛNE ET DE L'ABSTINENCE ?
On ne doit pas vivre le jeûne ou l'abstinence comme une imposition, mais plutôt comme un moyen concret par lequel l'Eglise nous invite à croître dans le véritable esprit de pénitence.

lundi 1 février 2016

Carême

Des actes de miséricorde pour le Carême :

Jeûne - Conversion - Prière - Aumône

Le Jeûne :

QUELLES SONT LES OBLIGATIONS D'UN CATHOLIQUE PENDANT LE CARÊME ?
Il doit accomplir le précepte du jeûne le mercredi des Cendres et le Vendredi Saint et celui de l'abstinence chaque vendredi, ainsi que la confession et la communion.
EN QUOI CONSISTE LE JEÛNE ?
Le jeûne consiste à faire un seul repas pendant la journée, avec une alimentation frugale le matin et le soir. On ne doit rien manger entre les repas, sauf cas de maladie.
QUI EST OBLIGE AU JEÛNE ?
La loi du jeûne oblige tous ceux qui sont majeurs, jusqu'à l'âge de 59 ans. (cf. CIC, n° 1252)
QU'EST-CE QUE L'ABSTINENCE ?
L'abstinence est le fait de se priver de viande (rouge, blanche ou dérivée).
QUI EST OBLIGE A L'ABSTINENCE ?
La loi de l'abstinence oblige tous ceux qui ont accompli 14 ans (CIC, n° 1252).
PEUT-ON CHANGER LA PRATIQUE DU JEÛNE ET DE L'ABSTINENCE ?
On ne doit pas vivre le jeûne ou l'abstinence comme une imposition, mais plutôt comme un moyen concret par lequel l'Eglise nous invite à croître dans le véritable esprit de pénitence.

RETRAITE PAROISSIALE DE CARÊME :

Elle aura lieu le dimanche 21 février de 15 h à 18 h à la maison Saint Pierre de Gréoux-les-Bains.