vendredi 3 avril 2015

CHAPELET DE LA MISERICORDE



« Les âmes qui réciteront ce chapelet seront enveloppées par ma miséricorde pendant leur vie et surtout à l’heure de la mort. » (Petit Journal de Soeur Faustine 754).
Le chapelet de la miséricorde est une prière donnée par Jésus à Sœur Faustine, promettant de nombreuses grâce à celui qui implore sa Miséricorde par ce moyen.
Le chapelet de la miséricorde se dit de préférence à 15h, heure de la mort de notre sauveur Jésus-Christ,
ainsi les Missionnaires de la miséricorde et les Témoins de la miséricorde le récitent particulièrement le vendredi à l’Heure de la miséricorde.                                                                                            
À cette heure-là, tu peux tout obtenir pour toi et pour les autres.                      
A cette heure-là, la grâce a été donnée au monde entier, la Miséricorde l’a emporté sur la Justice. (Petit Journal, 1572)

Il se récite avec un chapelet ordinaire.                                                                      
Un Notre PèreUn Je vous salue MarieUn Je crois en Dieu                                                                                                  
 Sur les gros grains :
« Père Éternel, je vous offre le corps et le sang, l’âme et la divinité de votre Fils bien-aimé, notre Seigneur Jésus-Christ, en réparation de nos péchés et de ceux du monde entier. »                   

Sur les petits grains :
« Par sa douloureuse Passion, sois miséricordieux pour nous et pour le monde entier. »                                                                                                                     

A la fin du chapelet :
« Dieu saint, Dieu fort, Dieu éternel, prends pitié de nous et du monde entier. » (×3)                                                                                                                 

Invocations possibles
Cœur Sacré de Jésus, j’ai confiance en vous.
Cœur Immaculé de Marie, j’ai confiance en vous.
Sainte Faustine, priez pour nous.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire