samedi 28 juillet 2012

La Chapelle Saint Sébastien



Cette semaine voit, à Gréoux-les-Bains, la réouverture de la chapelle Saint Sébastien. Déjà l’année dernière, la Mairie de Gréoux avait fait de très importants travaux : renouvellement de la toiture, enduits extérieurs, impor-tants travaux d’électricité, mise en place d’un chauffage et d’une ventilation permanente, pose de nouveaux vitraux, construction d’un nouvel autel…

Cette année, le chantier s’est poursuivi par la restauration de splendides peintures et fresques, oubliées de tous et retrouvées sous l’enduit. Grâce à la volonté et l’énergie de l’équipe municipale, des services techniques, des artisans et entreprises diverses, la pauvre chapelle a retrouvé son éclat d’antan et est redevenue un magnifique écrin bien propice au recueillement et à la prière.

Il faut remercier chaleureusement et à haute voix ceux qui ont porté ce projet, comme tous ceux qui l’ont mis en œuvre. Il s’agit bien sûr de la sauvegarde d’un patrimoine si cher au cœur des gryséliens. Mais, avec cette restau-ration, la chapelle retrouve vraiment sa raison d’être et ce pourquoi elle a été bâtie : être un lieu de prière de et de recueillement, un temple du Seigneur consacré à sa gloire. Nous assurons tous ceux qui ont œuvré à cette restauration de notre très grande gratitude.

La chapelle ne peut restée fermée, ne servir qu’1 fois l’an pour la fête de Saint Sébastien. Elle deviendra donc, tout au long de l’année, notre chapelle de semaine et sera ou-verte de 17 h 30 à 19 h du mardi au vendredi, pour la prière personnelle, les confessions et la messe de 18 h. C’est dans la joie que je célèbrerai une 1° messe dans la chapelle restaurée le mardi 31 juillet. Cette messe sera célébrée en action de grâce et spécialement aux intentions de ceux qui ont œuvré à cette belle restau-ration.                                            Père Charles HONORE, curé.

Rappel : Saint Sébastien est le patron de la ville de Gréoux-les-Bains. C'est un saint très populaire, il passe pour guérie les maladies contagieuses et en particulier la peste qui frappe la Provence jusqu'au dix-huitième siècle. Le choix de saint Sébastien comme patron de la ville relève probablement d'un vœu de la population pour être protégée de l'épidémie. Sa fête, le 20 janvier, donne lieu à une procession pendant laquelle on transporte le buste du saint (« on sort le saint. ») à travers les rues de la ville. Autrefois, le cortège était accompagné par des hommes armés qui tiraient des coups de feu en l'air ; cette tradition régionale appelée bravade, remonterait au Haut Moyen-Âge, époque des invasions. Elle est toujours vivante à Gréoux-les-Bains. La chapelle actuelle date en partie du dix-huitième siècle, époque à laquelle elle fut agrandie à partir d'un édifice plus ancien dont subsiste le chevet. Ses dimensions imposantes rappellent l'importance du culte de Saint Sébastien pour les Gryséliens.
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire