Articles

Affichage des articles du juin, 2012

Solennité de la Nativité de Saint Jean-Baptiste

Image
L'Église célèbre la naissance du Sauveur au solstice d'hiver et celle de Jean-Baptiste au solstice d'été. Ces deux fêtes, séparées l'une de l'autre par un intervalle de six mois, appartiennent au cycle de l'Incarnation ; elles sont, par leur objet, dans une mu-tuelle dépendance ; à cause de ces relations, on peut leur donner le même titre, c'est en latin : nativitas, naissance ; natalis dies, Noël. Pourquoi célébrer la naissance de Jean-Baptiste, se demande St Augustin ? La célébration de l'entrée de Jésus-Christ dans ce monde s'explique fort bien ; mais les hommes - et Jean-Baptiste en est un - sont d'une condition différente ; s'ils deviennent des saints, leur fête est plutôt celle de leur mort : leur labeur est con-sommé, leurs mérites sont acquis ; après avoir remporté la victoi-re sur le monde, ils inaugurent une vie nouvelle qui durera toute l'éternité. Saint Jean-Baptiste est le seul à qui soit réservé cet honneur ; et cel

HYMNE POUR LA FETE DU SACRE CŒUR DE JESUS

Image
LXXIX HYMNE POUR LA FETE DU SACRE CŒUR DE JESUS [1]                              Cœur sacré de Jésus : c’est sur lui que se penche,                                       (Comme le fit l’Apôtre Jean                              Au soir de ce dîner premier de nos dimanches),                                       Le peuple des petites gens.                              Cœur sacré de Jésus qu’ouvre le coup de lance,                                       D’où coulent l’eau vive et le sang,                              O le divin symbole, ô la douce présence                                       Dans notre chair, du Tout-Puissant !                                        Cœur sacré de Jésus : de neuves saintes femmes [2] ,                                       Comme leurs mères   au Tombeau,                              Ont vu dans son éclat la plus ardente flamme,                                       Et l’Espérance en ce flambeau.              

La Fête-Dieu

Image
A l’origine de cette fête , une religieuse belge, dont le confesseur devint le pape Urbain IV: sainte Julienne de Mont-Cornillon (1192-1258).   La religieuse reçut une vision, à la suite de laquelle elle demanda l’instauration d’une fête en l’honneur du Saint-Sacrement. Cependant, les obstacles furent nombreux avant que la Fête-Dieu n’ait été introduite dans son diocèse. Urbain IV l’étendit ensuite à toute l’Eglise, six ans après la mort de la sainte, par la bulle « Transiturus de hoc mundo » en 1264. Le pape confia la rédaction de textes liturgiques à saint Thomas d’Aquin, auquel on doit notamment les prières du « Lauda Sion » et du « Pange Lingua », duquel est extrait l’hymne du « Tantum ergo », chanté généralement lors d’une adoration eucharistique. A Rome, c’est seulement à la fin du XVe siècle, sous Nicolas V, que l’on commença à célébrer la fête par une procession de Saint-Jean du Latran à Sainte-Marie Majeure. La tradition s’est ensuite maintenue pendant trois siè

Catéchisme de l’Eglise catholique: Le mystère de la Trinité et de la création

Image
Le mystère de la Trinité 261 Le mystère de la Très Sainte Trinité est le mystère central de la foi et de la vie chrétienne. Dieu seul peut nous en donner la connaissance en Se révélant comme Père, Fils et Saint-Esprit. 262 L’Incarnation du Fils de Dieu révèle que Dieu est le Père éternel, et que le Fils est consubstantiel au Père, c’est-à-dire qu’il est en lui et avec lui le même Dieu unique. 263 La mission du Saint-Esprit, envoyé par le Père au nom du Fils (cf. Jn 14, 26) et par le Fils " d’auprès du Père " (Jn 15, 26) révèle qu’il est avec eux le même Dieu unique. " Avec le Père et le Fils il reçoit même adoration et même gloire ". 264 " Le Saint-Esprit procède du Père en tant que source première et, par le don éternel de celui-ci au Fils, du Père et du Fils en communion " (S. Augustin, Trin. 15, 26, 47). 265 Par la grâce du baptême " au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit ", nous sommes appelés à partager la vie de l