lundi 19 mars 2012

Hymne pour la fête de saint Joseph



                    V
Hymne pour la fête de saint Joseph  
                                                         
Aux Sœurs C .P.C.R. de St-Joseph, à Valensole

Il le fallait que la Vierge Marie
Fût fiancée, pour n’être point bannie ;
Il le fallait qu’il y eût un chaînon
Entre David et le Seigneur des mondes,
Et que Joseph à ce projet réponde :
Ami de Dieu, qui lui prête son nom.

Il le fallait qu’il passât tous les doutes,
                   Qu’il eût du ciel l’obéissante écoute,
                   Pour ne pas fuir ni rompre son contrat ;
                   Il le fallait qu’il n’eût plus réticence
                   A ce qu’on croie Jésus sa descendance :
                    Ami de Dieu, qui lui donne ses bras.

                   Il le fallait que son ferme courage
                   Sauvât l’Enfant d’Hérode et de sa rage 
                   Jusqu’en Egypte, en ces jours assombris ;
Qu’à Nazareth,  sa ville qui ne brille,
Il fît le toit de la sainte Famille :
                   Ami de Dieu, son roc et son abri.

                   « Grand saint Joseph, ton destin nous fascine :
                   Toi qui connus l’humilité divine
                   Et son respect de l’humble et du petit,
                   Le Tout-Puissant, qui de ses mains travaille,
                   Apprit de toi clous, rabots et tenailles :
                   Ami de Dieu qui fut ton apprenti. »
                  
                    « Quand tu mourus, passant du Fils au Père,
                   Ton grand secret s’éclaira de mystère.
                   Depuis le ciel, c’est nous que tu instruis :                     
Fais-nous sentir l’orgueil comme la peste,
Fais de nos cœurs des ateliers modestes,
                   Ami de Dieu, guide-nous jusqu’à Lui. »

                                                *

                                                          Guy Jampierre, diacre
                                                                        Saint-Trophime, février 2006

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire