vendredi 14 janvier 2011

Le Pape au corps diplomatique



Le Pape plaide pour la liberté des chrétiens
ROME, Lundi 10 janvier 2011 (ZENIT.org) - Benoît XVI demande la liberté religieuse pour tous, en particulier pour les chrétiens en Iraq, en Egypte, dans la Péninsule a-rabique. Il demande l'abrogation de la loi pakistanaise sur le blasphème : « La vénération à l'égard de Dieu promeut la fraternité et l'amour, et non pas la haine et la division ».

Liberté religieuse et paix
Benoît XVI a rappelé qu'il a « indiqué la liberté religieuse comme la voie fondamentale pour la construction de la paix, dans le Message pour la célébration de la Journée Mondiale de la Paix de cette année. La paix, de fait, se construit et se conserve seulement quand l'homme peut librement chercher et servir Dieu dans son cœur, dans sa vie et dans ses relations avec les autres ».

Le pape rappelle que « ce droit de l'homme, qui est en réalité le premier des droits, parce que, historiquement, il a été affirmé en premier, et que, d'autre part, il a comme objet la dimension constitutive de l'homme, c'est à dire sa relation avec son Créateur ». Benoît XVI interroge : « N'est-il pas trop souvent mis en discussion ou violé ? »

Liberté religieuse, fidélité à Dieu et loyauté à la patrie 
Le pape déplore l'écart entre des Constitutions qui recon-naissent « une certaine liberté religieuse » alors que « la vie des communautés religieuses est rendue difficile et parfois même précaire » du fait de « l'ordonnancement juridique ou social » inspiré par des « systèmes philo-sophiques et politiques qui postulent un strict contrôle, pour ne pas dire un monopole, de l'Etat sur la société ».

Le pape formule deux demandes dans ce sens : « Il faut que cessent de telles ambiguïtés, de manière à ce que les croyants ne se trouvent pas tiraillés entre la fidélité à Dieu et la loyauté à leur patrie. Je demande en particulier que soit garantie partout aux communautés catholiques la pleine autonomie d'organisation et la liberté d'accomplir leur mission, conformément aux normes et standards internationaux en ce domaine »

Le pape conclut sur cette invitation : « J'exhorte tous, responsables politiques, chefs religieux et personnes de toutes catégories, à entreprendre avec détermination la voie vers une paix authentique et durable, qui passe par le respect du droit à la liberté religieuse dans toute son étendue. » Il souligne que sa « mise en œuvre », implique « que toute la famille humaine s'y investisse ».

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire