vendredi 1 octobre 2010

Un programme d’action exigeant et exaltant pour les fidèles catholiques


Le Pape a prononcé le 21 mai dernier un discours important devant l’assemblée du conseil pontifical des Laïcs, présidé par le cardinal   Stanislaw  Rylko,  où il présente
« un programme » d’action exigeant et exaltant pour les fidèles catholiques. A lire  et  à  méditer  en ce temps de crise et          
                                       de mouvements sociaux.

« Les temps que nous vivons nous placent devant des problèmes vastes et complexes, et la question sociale est devenue, dans le même temps, une question anthropologique. Les paradigmes idéologiques qui prétendaient, dans un passé récent, proposer une réponse « scientifique » à cette question se sont effondrés. La diffusion d’un relativisme culturel confus et d’un individualisme utilitariste et hédoniste affaiblit la démocratie et favorise la domination des pouvoirs forts. Il faut retrouver et raviver une authentique sagesse politique ; être exigeant en ce qui concerne son propre domaine de compétence ; se servir de manière critique des recherches des sciences humaines ; affronter la réalité sous tous ses aspects, en allant au-delà de toute réduction idéologique ou prétention utopique ; être ouverts à tout dialogue et toute collaboration véritables, en ayant à l’esprit que la politique est aussi un art complexe d’équilibre entre des idéaux et des intérêts, mais sans jamais oublier que la contribution des chrétiens ne peut être efficace que si l’intelligence de la foi devient intelligence de la réalité, clé de jugement et de transformation. Une véritable « révolution de l’amour » est nécessaire. »

Cet équilibre entre idéaux et intérêts, ce rejet du relativisme, voilà de quoi enthousiasmer de véritables « militants » catholiques, désireux de s’engager pour le bien commun et fiers de leur foi.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire