vendredi 24 septembre 2010

Parabole du riche et de Lazare (Lc 16, 19-31)

Dans la parabole d’aujourd’hui, Jésus nous rappelle l’éter-nité irréversible des peines de l’enfer. C’est une parole dure, mais c’est Jésus qui nous la donne. Cet homme riche qui, pendant sa vie terrestre, n’a pas pratiqué la charité, souffre irrémédiablement dans l’au-delà. Il connaissait au même titre que ses frères la Loi et les prophéties qui précisent les modalités de la justice divine, mais il s’ima-ginait, peut-être, que pour lui on ferait une exception ; en revanche, tout s’accomplit conformément à la Loi. C’est une mise en garde pour nous aussi : nous ne pouvons pas adoucir la loi du Christ, nous en remettre à une prétendue miséricorde qui n’aurait pas de correspondant dans notre charité. Pendant notre vie terrestre, nous avons la possibilité de faire le bien et de gagner ainsi le bonheur éternel ; ensuite, il sera trop tard. Jésus donne un sens également aux souffrances de Lazare : ceux qui auront souffert l’injustice en ce monde seront largement récom-pensés dans l’autre vie, la seule qui compte. Nous avons le devoir de faire connaître à tous, en commençant par les personnes que nous aimons, la logique de la justice divine : et c’est là une des formes les plus précieuses de la charité.     .           http://cruzblanca.org/hermanoleon: site espagnol franciscain    

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire