vendredi 24 septembre 2010

Chers paroissiens, chers frères et sœurs dans le Christ



Depuis le 5 septembre de cette année, notre secteur pa-roissial s’est agrandi, ou plutôt une nouvelle paroisse est née ! La mise en route n’est forcement très facile : il faut se découvrir, s’apprivoiser, apprendre à se connaître, par-tager nos talents pour mieux travailler ensemble à la mis-sion. Avec la grâce de Dieu et l’ouverture de chacun, nous y arriverons. D’ailleurs nous voyons déjà des signes très encourageants.

De plus, nous avons la grâce d’avoir deux prêtres colom-biens et un diacre mexicain (tous trois du diocèse de Tou-lon) qui sont bien présents dans ce nouveau secteur. Ils apporteront la nouveauté, ils nous aideront à nous renou-veler pour que la foi soit mieux vécue et l’Evangile du Christ annoncé avec plus d’ardeur et de joie.

 Pour un travail efficace quelques moyens sont néces-saires. C’est pourquoi je vous lance aujourd’hui un appel :

Nos Frères colombiens ont besoin d’être soutenus et encouragés dans leur apprentissage du français. J’invite donc ceux et celles qui le peuvent à prendre contact avec eux. Je fais appel à toutes les bonnes volontés pour une heure de « répétition » par semaine. Si nous étions une douzaine, cela sera excellent.

2° La Maison Saint Pierre est appelée à être le pôle principal des rencontres et activités de la paroisse. Quelques aménagements sont nécessaires : une chambre supplémentaire dans l’appartement des Frères, une douche en plus, une chapelle pour la prière des Frères et de tous ceux qui passeront dans cette maison commune et divers travaux assez importants de remise en état de volets, portes, sanitaires.

Le presbytère de Vinon sur Verdon va accueillir la communauté des Sœurs colombiennes. Là aussi, mais dans une moindre mesure, des travaux s’imposent : création d’un escalier pour rendre l’appartement des Sœurs indépendant, aménagement d’une douche et d’un wc, petits travaux de peinture.

Ces deux derniers points vont coûter de l’argent ! Des devis ont été faits et des entreprises ont été retenues sous le contrôle de la commission diocésaine des affaires immobilières. Même si on retient la solution la plus économique, l’ensemble des travaux indispensables se montent autour de 20.000 €.

Notre paroisse a de petites réserves qui permettraient de faire face mais qui empêcherait ensuite tout autre investissement (ou même de pouvoir payer les dépenses courantes). C’est pourquoi je fais appel à votre générosité. Un don, même modeste, sera d’une grande aide. Et comme il s’agit de l’avenir de notre paroisse, nous sommes tous concernés. La quête de ce dimanche, comme celle du dimanche 3 octobre sera destinée à ces travaux. Un grand merci de ce que vous pourrez faire.

Je vous tiendrai au courant au cours des semaines de l’avancée des aménagements. Avec toute notre gratitude.

Père Charles HONORE, curé

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire