mercredi 28 juillet 2010

CELUI QUI PRIE N'EST JAMAIS SEUL

CITE DU VATICAN, 25 JUL 2010 (VIS). Benoît XVI a récité l'angélus avec les fidèles rassemblés dans la cour intérieure du palais apostolique de Castelgandolfo, puis commenté l'Evangile du jour où les disciples demandent au Christ de leurenseigner à prier. "Jésus ne fit pas d'objection, ne donna pas de formules étranges ou ésotériques -a relevé le Pape- mais il leur dit avec beaucoup de simplicité: Quand vous priez dites: Père... et il leur enseigna le Notre Père... Nous nous trouvons face aux premiers mots de l'Ecriture que nous apprenons dès notre plus jeune âge. Ils s'impriment dans notre mémoire, façonnent notre vie, nous accompagnent jusqu'au dernier souffle... Cette prière accueille et exprime aussi les besoins humains matériels et spirituels... Et c'est justement à cause des besoins et des difficultés quotidiennes que Jésus nous encourage avec force:...demandez et il vous sera donné, cherchez et vous trouverez, frappez et on vous ouvrira", a ajouté le Saint-Père. "Il ne s'agit pas de demandes en vue de satisfaire nos désirs propres mais plutôt pour maintenir éveillée notre amitié avec Dieu... Les anciens "pères du désert" l'ont expérimenté ainsi que les contemplatifs de tous les temps devenus par la prière des amis de Dieu. Le Pape a aussi cité sainte Thérèse d'Avila qui exhortait ses compagnes à "supplier Dieu pour de nous libérer de tous dangers pour toujours et de nous soustraire à tout mal. Et même si notre désir est imparfait, efforçons nous d'insister sur cette requête. Qu'est-ce que cela nous coûte de demander beaucoup vu que nous nous adressons au Tout Puissant? Chaque fois que nous prions le Notre Père, notre voix se mêle à celle de l'Eglise car celui qui prie n'est jamais seul... Que la Vierge Marie nous aide à redécouvrir la beauté et la profondeur de la prière chrétienne!".

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire