mercredi 25 février 2015

CARÊME 2015


Deux propositions

1.       Une méditation et un travail sur le message de Carême du Pape François. Le texte est à votre disposition à la sortie des messes, dans nos églises. Il est divisé en quatre parties à la suite de chacune desquelles quelques questions sont proposées pour orienter la réflexion et aller plus loin dans le débat.
  
   Nous vous invitons à faire cette réflexion en petits groupes de quartier. C’est l’occasion de partager la foi avec des voisins, des amis, et donc de témoigner de ce qui nous fait vivre. Les prêtres, diacres, Sœurs et Frères sont à votre disposition si vous souhaitez un accompagnement, une aide, un soutien. N’hésitez à les solliciter car c’est ensemble que nous allons nous préparer, dans la foi, à Pâques.

2.       Trois conférences de Carême : les dimanches 8 mars, 15 mars, 22 mars à 16 h 30, Gréoux/Bains –Maison Saint Pierre suivies de la prière des Vêpres à 17 h à la chapelle Saint Sébastien.
1° conférence : Père Charles HONORE
2° conférence : Diacre Guillaume VIVICORSI
3° conférence : Diacre Guy JAMPIERRE

Les thèmes de ces conférences vous seront donnés dans la prochaine feuille paroissiale.


Voici 10 résolutions de Carême
pour le 21° siècle !


L’Eglise nous invite à entrer avec foi et générosité dans l’esprit du Carême afin que nous soyons vraiment ce que nous sommes fondamentalement depuis notre baptême, à savoir d’autre Christ. 

Par Son Enseignement et Sa vie, le Christ nous a révélé ce qui constitue sa mission : Il n’est venu parmi nous que pour faire la volonté de Son Père. A sa suite, nous disons : « Me voici, Seigneur, je viens faire Ta Volonté. »

Le carême est un temps de conversion qui nous permet de nous réordonner à Dieu. Il serait erroné de penser qu’il s’agisse, avant tout, de devenir meilleur ou de déployer notre personnalité. Il s’agit de Dieu. Il s’agit de Lui donner toute la place dans notre vie afin que cette dernière soit vraiment ordonnée ou réordonnée si vous préférez. L’effort du carême consiste à donner à Dieu Sa vraie place au détriment de notre petit confort.

Pendant le Carême, chaque chrétien doit accomplir le précepte du jeûne le mercredi des Cendres et le Vendredi Saint et celui de l’abstinence chaque vendredi, ainsi que la confession et la communion. Le jeûne consiste à faire un seul repas pendant la journée, avec une alimentation frugale le matin et le soir. On ne doit rien manger entre les repas, sauf cas de maladie. La loi du jeûne oblige tous ceux qui sont majeurs, jusqu’à l’âge de 59 ans. (cfr. CIC, n° 1252) L’abstinence est le fait de se priver de viande (rouge, blanche ou dérivée). La loi de l’abstinence oblige tous ceux qui ont accompli 14 ans (CIC, n° 1252).

En plus, chacun de nous essaie de trouver une résolution pour rapprocher sa vie du modèle du Christ par la prière, le jeune et le partage. Quels efforts peut-on faire au XXIe siècle ? N’essayons pas de les multiplier mais soignons en quelques uns en veillant à nous mettre en présence de Dieu par la foi, l’espérance et la charité.


Prière

  • 1. Faire un Chemin de Croix et méditer la Passion du Christ chaque vendredi de Carême.
  • 2. Aller adorer le Christ Eucharistie pendant un petit moment un jour de chaque semaine de Carême
  • 3. Faire une Examen de Conscience détaillé chaque soir avant de se coucher, pour vérifier !

Jeûne

  • 4. Arrêter le chocolat, le « nutella », ou le café, et autres gourmandises : c’est bon pour les enfants, mais aussi pour les grands !
  • 5. Ne pas boire d’alcool ou arrêter de fumer ; pour donner encore plus de sens à ce sacrifice, pourquoi ne pas reverser l’argent ainsi économisé en le reversant a un projet caritatif ?
  • 6. Désactiver Facebook  ou tout autre activité « internet » sur laquelle on passe beaucoup de temps ou ne plus écouter de la musique a longueur de journée, c’est une façon de faire silence, de se mettre dans l’esprit de retraite du Carême, et de trouver plus de temps pour prier !

Partage

  • 7. S’engager avec la paroisse dans un service avec des personnes en difficulté, prendre sur mon nécessaire pour les aider et les soutenir !
  • 8. Prendre le temps de parler chaque jour avec une personne isolée, sans-abri ou en difficultés que l’on croise sur le chemin de l’école ou du travail !
  • 9. Participer a la préparation des célébrations de la Semaine Sainte avec votre paroisse ; votre église a besoin de votre générosité pour partager la joie de la Résurrection en beauté avec tous ceux qui participeront aux célébrations !

Enfin, la 10e résolution, et la plus belle, c’est celle que Dieu suscite au fond de votre cœur.


Des invitations

Prendre un temps de prière en solitude en lisant les phrases  suivantes  et en garder une dans le cœur pendant  ce temps de carême :

·         Tu as été créé à mon image. (Genèse 1.27)
·         C’est mon  amour de Père que je répands sur toi. (1 Jean 3.1)
·         Parce que tu es mon enfant et que je suis ton Père. (1 Jean 3.1)
·         Je t’offre plus que ton père terrestre ne pourrait jamais te donner. (Matthieu 7.11)
·         Car je suis le Père parfait. (Matthieu 5.48)
·         Toute grâce que tu reçois vient de ma main. (Jacques 1.17)
·         Car je suis celui qui pourvoit à tous tes besoins. (Matthieu 6.31-33)
·         Mon plan pour ton avenir est toujours rempli d’espérance. (Jérémie 29.11)
·         Parce que je t’aime d’un amour éternel. (Jérémie 31.3)

Adoration tout au long de l’année
Mercredi : église de Ginasservis de 14 h à 15 h
Vendredi : église de Vinon/Verdon de 9 h 30 à 17 h 30
Vendredi : chapelle Saint Sébastien de Gréoux/Bains de 17 h à 18 h

Chemin de croix
Tous les vendredis de carême à l’église de Ginasservis à 15 h.

Rejoindre un groupe déjà existant          (contacts sur le blog ou à l’église)

·         Valensole : équipe du Rosaire (une fois par mois)
    • Denise BENOIST
·         Gréoux/Bains : école de prière tous les vendredis à 11 h
    • Sœur Angélica, Diacre Guillaume VIVICORSI
·         Vinon/Verdon : cellules paroissiales d’évangélisation
    • Monique BRIANO, Ronald MOREL
·         Spiritualité des Enfants de la Mère de Dieu : veillée de prière, tous 3° vendredis du mois à 18 h 30 et tous les 1° samedis du mois
    • Père Fernando, Père René, Sœur Angélica, Sœur Ingrid 

dimanche 11 janvier 2015

Ordination épiscopale de Mgr Jean Philippe NAULT



Chers paroissiens,
 Un transport par autobus est organisé pour participer à l’ordination épiscopale Mgr Jean Philippe NAULT, le samedi 17 janvier à Digne-les-Bains au palais es Congrès.

  1. Ce car partira de Valensole : place Valette à 12 h 15 précises
  2. Passage à Gréoux/Bains à 13 h 35 : place de la salle de l’Etoile
  3. Participation aux frais demandée : dix euros. Cette somme est à acquitter auprès d’Isabelle Roy, comptable de notre secteur paroissial, qui transmettra les sommes recueillies à la caisse paroissiale. Merci.
  4. Ne peuvent  bénéficier de ce transport, que les personnes qui se sont inscrites. Le car passera par Manosque et Les Mées où il doit prendre d’autres passagers.
  5. Le car stationnera devant le Palais des Congrès à Digne/Bains et restera sur place jusqu’au départ. Ce qui permettra de facilement le retrouver pour le retour qui se fera à partir de 19 h. Sur place, à la fin de la cérémonie, un apéritif dinatoire sera servi vers 17 h 45, agrémenté en abondance  du « punch du curé »!

FETE de la SAINT-BASTIAN


« Prions pour les victimes de cette dernière cruauté, mais aussi pour ses auteurs afin que le Seigneur convertissent leurs cœurs »

Chers paroissiens, chers amis,

Ces derniers jours ont vu se dérouler des évènements dramatiques dans notre pays. Avec le Pape François nous ne pouvons que « condamner une nouvelle fois la violence qui génère tant de souffrances ». C’est « un acte qui démontre une grande cruauté, une cruauté humaine. Il nous rappelle tant d'actes terroristes isolés ainsi que le terrorisme d'état. De quelle cruauté l'homme est-il capable! ». En ce dimanche : « Prions pour les victimes de cette dernière cruauté, mais aussi pour ses auteurs afin que le Seigneur convertissent leurs cœurs » [i].
Il nous faut aussi avoir beaucoup de compassion et « s’associer par la prière à la peine des familles endeuillées et…confier les victimes à Dieu, plein de miséricorde, le priant de les accueillir dans sa lumière ». Le Saint Père « exprime sa profonde sympathie aux personnes blessées et à leurs familles, demandant au Seigneur de leur apporter réconfort et consolation dans leur épreuve.»[ii].

Je voudrais ajouter à ce message du Saint Père François, trois e observations personnelles pour aider chacun dans sa réflexion.

- Oui à la liberté et à la liberté d’expression, mais dans le respect des personnes, de leur foi et de ce qui leur est le plus cher. La liberté ne doit jamais être l’occasion d’une oppression, d’une dictature (même de la pensée), d’un mépris de l’autre. J’ai encore en mémoire ces caricatures abominables publiées sur le Christ et sur le Pape Benoît XVI. C’était d’autant plus grave que ces dessins se voulaient porteur d’une vérité que chacun savait mensongère. Il semble bien que cela n’a apporté, avec d’autres dessins, que la division, quelques réactions haineuses, de la violence. Alors quel intérêt ?

- Pour cette raison, tout en condamnant avec la plus extrême vigueur ces attentats et ces assassinats barbares, « je ne suis pas Charlie », ni aujourd’hui, ni demain. J’ai une très grande compassion pour les victimes. Je partage la douleur des familles et de tous ceux qui leur sont proches. Je prie pour eux et pour leurs bourreaux. Mais je ne puis accepter sans réagir que le Christ, l’Eglise, la foi soient trainés dans la boue, juste pour s’amuser un peu ou peut-être même aussi pour nuire. Je respecte les opinions diverses et les personnes qui les promeuvent, mais j’entends qu’il en soit de même pour ma foi et ma religion. C’est un droit élémentaire que nul ne me contestera. Et jamais on ne m’imposera d’accepter quelque chose contre mon conscience et ma foi.

- Aujourd’hui, je suis dans le recueillement, avec toute la France, mais de manière beaucoup plus large. Dans notre paroisse, depuis plusieurs mois (et bien avant que les médias n’en fassent la « publicité »), je vous ai invité à être très attentifs et unis spirituellement aux chrétiens persécutés dans le monde : Irak, Syrie, Egypte, Inde, Somalie, Soudan, Erythrée, Libye, Nigeria, Centrafrique, Afghanistan, Pakistan, Yémen, parmi les pays les plus touchés. Je vous demande de continuer à les soutenir spirituellement. Ils ont besoin de notre prière, de notre soutien actif pour aller jusqu’au bout de leur témoignage et s’unir ainsi au sacrifice du Christ. C’est tout ce qu’ils demandent nous disait récemment  le patriarche de Babylone des chaldéens Louis Raphaël Ier SAKO. Je pense aux victimes de ces attentats ignobles et que rien, ni personne ne peut justifier. Mais je pense aussi et toujours aux très nombreuses familles persécutées dans le monde pour leur foi, aux enfants dont les parents ont été assassinés parce qu’ils étaient chrétiens, à ceux qui ont du fuir et qui ont tout perdu, à tous ces martyrs d’aujourd’hui et à ceux qui ont la certitude d’être les martyrs de demain. Et je veux les garder, avec vous, au fond de mon cœur et dans ma prière, sans jamais les abandonner.
                        Voilà quelques réflexions qui n’engagent que moi, mais que je voulais vous partager en ce jour de recueillement national. En plus de l’énorme masse d’informations et d’opinions exprimées, et présentées comme la vérité unique, il me paraissait essentiel de dire quelques mots à ceux dont les évêques de Digne et Fréjus-Toulon ont désiré que je sois le pasteur. Si vous le souhaitez, le débat est ouvert ; j’accueillerai volontiers vos contradictions, remarques ou autres réflexions. Comme catholiques, nous avons à promouvoir la paix qui vient du cœur de Dieu.
« Par-dessus toutes ces choses revêtez-vous de la charité, qui est le lien de la perfection. Et que la paix de Christ, à laquelle vous avez été appelés pour former un seul corps, règne dans vos cœurs … Que la parole de Christ habite parmi vous abondamment; instruisez-vous et exhortez-vous les uns les autres en toute sagesse, … sous l'inspiration de la grâce »[iii].

Bon dimanche à tous et à toutes. Avec ma prière et mon amitié dans le Christ.
Père Charles HONORE, curé




[i] Pape François, homélie à Saint Marthe 8/1/2015
[ii] Cardinal PAROLIN, secrétaire d’Etat, télégramme au nom du Saint Père  8/1/2015
[iii] Lettre de Saint Paul aux Colossiens 3, 14…16

mardi 30 décembre 2014

Oiseaux du ciel…


LXXV



                                                Oiseaux du ciel
                                                Chantez Noël !
                                                Ornez la crèche!
                                      Formez une volière       
                                      Autour de sa litière.
                                                Elle est si fraîche
                                                Votre prière !
                                               
                                                Venez prier
                                                Ce Kyrie[1]   
                                                Dont les menottes
                                      Et les grains qu’elles sèment
                                      Disent que Dieu vous aime
                                                Et que linottes
                                                Ne font carême.

                                                Venez mêler
                                                Vos chants ailés,
                                                Vos cris, vos trilles.
                                      Aux mélodies des Anges 
                                      Ajoutez la mésange
                                                Et qu’au Ciel brille
                                                Votre louange.

                                                Il fait dehors
                                                Un froid de mort
                                                Mais dans l’étable                                                                                       Les saisons se confondent ;
                                      Sa grâce nous inonde :
                                                C’est l’immuable                                                                                                                    Astre du monde.
                                               
                                                Le rossignol
                                                Et l’auriol[2],
                                                Estivaux hôtes,
                                      Sont à la même fête
                                      Qu’hiémales[3] fauvettes
                                                Et que, plus hautes,
                                                Les alouettes.
                                     
                                                Noël a cours
                                                Pour tous nos jours,
                                                Froids ou torrides.
                                      Du printemps à l’automne,
                                      Tenons de la Madone,
                                                L’enfant splendide
                                                Quelle nous donne.

                                                Oiseaux du ciel,
                                                Chantez Noël !    
                                                Que chaque aurore        
                                      Soit un hymne à la joie !
                                      Que le printemps verdoie 
                                                Pour faire éclore
                                                Ses fleurs de soie !

                                                Dès à présent,
                                                Je vois, je sens
                                                L’ère vernale :
                                      Chassant les froides brumes,
                                      Le jour, en nous, rallume
                                                Chants et pétales,
                                                Roses et plumes.

                                                Et puis j’entends
                                                Que nous descend         
                                                Des chênes glauques,
                                      Cette douce crécelle :
                                      La plainte tendre et belle,
                                                Quoiqu’un peu rauque,
                                                Des tourterelles.
*
                                                                   Guy Jampierre,
                                                                                    Octave de Noël 2014





[1] Seigneur : on devrait prononcer Kurié, mais on dit Kirié.
[2] Le loriot, en provençal. Auriol signifiant « de couleur d’or ».
[3] Du latin hiems : l’hiver

samedi 13 décembre 2014

HYMNE POUR LA FETE DE SAINTE LUCIE


CIX

HYMNE POUR LA FETE DE SAINTE LUCIE



                             Sœurs dans la mort, Lucie, Agnès, Agathe[1],
                             Fleurs convoitées, pures et délicates,
                             De rester vierge ayant commis délit
                             (Vous refusiez  les avances des nobles) :
                             On vous condamne au lupanar ignoble
                             Où votre corps sans fin serait sali.

                             Du déshonneur, les miracles vous sauvent ;
                             Mais vos bourreaux, plus acharnés que fauves,
                             D’un glaive aigu vous transpercent le cou.
                             Contre la foi le chancelant empire
                             Ne pouvait rien... O roses du martyre,
                             Sinon le Christ vous n’eûtes point d’époux.

                             Sainte Lucie, perle de Syracuse,       
                             Le pur éclat que ta beauté diffuse
                             Fait qu’à ta fête ensemble nous venons
                             Avant l’hiver  nous emplir de lumière.
                             Depuis longtemps, dans toutes les chaumières,
                             C’est en ce jour qu’on célèbre ton nom.

                             Loin de Sicile, aux bords de la Baltique,
                             En ton honneur on chante le Cantique.
                             Trouant la nuit, jeunes filles en blanc,
                             Couronne en flamme ornant leur chevelure,
                             D’un linge rouge ont noué leur ceinture :
                             De ton martyre, on se souvient du sang.

                             Sol invictus[2], c’est l’heure du solstice.
                             Le temps n’est plus que les jours raccourcissent :
                             L’astre renaît plus vif tous les matins.
                             Ta foi, Lucie, signale notre route ;
                             Viens éclairer les longues nuits du doute !
                             Guide-nous, sainte, au jour qui ne s’éteint !

*

                                                            Guy Jampierre, octobre 2014




[1] Agathe à Catane circa 254, Agnès à Rome circa 304 et Lucie à Syracuse, circa 305.
[2] Sol invictus : le soleil invaincu ; de cette fête païenne, les Chrétiens ont tiré celle du Christ né dans la nuit hivernale, mais promis à sortir ressuscité de l’ombre.

mardi 2 décembre 2014

Préparation à Noël dans nos villages


Préparation à Noël dans nos villages
Adoration - Confessions individuelles - Messe

Chaque jour, une des nos neuf églises est visitée. Plusieurs prêtres sont présents pour les confessions individuelles. Chacun est invité à participer, comme il le souhaite, à ce qui est proposé dans son église ou une (des) autre(s).



Lundi 15 décembre : Valensole
17 h 00 : confessions des enfants
17 h 30 : adoration et confessions individuelles, 18 h 00 messe
Mardi 16 décembre : Ginasservis
17 h 30 : adoration et confessions individuelles, 18 h 00 messe
Mercredi 17 décembre : église Saint Pierre (à St Julien)
17 h 00 : confessions des enfants
17 h 30 : adoration et confessions individuelles, 18 h 00 messe
Jeudi 18 décembre : Vinon sur Verdon (église)
17 h 30 : confessions des enfants
17 h 30 : adoration et confessions individuelles, 18 h 30 messe
Vendredi 19 décembre : Gréoux-les-Bains
17 h 30 : adoration du St Sacrement à la chapelle St Sébastien  à Gréoux/Bains, avec confessions
18 h 00 : messe à Gréoux (chapelle St Sébastien)
Vendredi 19 décembre : Gréoux/Bains, Maison Saint Pierre
18 h 30 : veillée de prière et d’évangélisation et confessions individuelles,
Lundi 22 décembre :
                          Esparron/Verdon et Saint Martin/Brômes
17 h 30 : adoration et confessions individuelles, 18 h 30 : messe
Mardi 23 décembre : Riez
17 h 00 : célébration pénitentielle à la cathédrale de Riez
17 h 30 : confessions individuelles à la cathédrale de Riez
Mercredi 24 décembre
10 h – 12 h : confessions individuelles à l’église de Gréoux/Bains
11 h – 12 h : confessions individuelles, au presbytère Vinon/Verdon

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Pour Les Rouvières et Saint Julien le Haut, le prêtre qui célèbrera la messe de Noël sera présent une ¾ d’heure avant la célébration pour les confessions
Related Posts with Thumbnails